Projet de ferme d'animation au Fort Lachaux

Projet d'aménagement : Vert=Pâturages/Violet=Jeux et Pique-nique

Préambule

Le Fort Lachaux est inscrit comme espace remarquable au niveau de l’agglomération et répertorié quartier vécu du QPV « les Fougères » en raison de l’implantation du centre de loisirs sans hébergement qui accueille près de 120 enfants de la commune à chaque vacance scolaire. La centralité du site dans l’agglomération facilite l’accès des publics cibles.

La commune de Grand-Charmont travaille depuis 2013 sur la définition d’un projet de requalification de ce site avec une double finalité :

  • La création d’une ferme d'animation avec la découverte des certains animaux de la ferme (moutons, chèvres, lapins, volailles...).
  • La mise en œuvre d’un projet d’éco-pastoralisme, c’est-à-dire l’entretien d’une partie des 10 ha d’espaces verts par les animaux (moutons, chèvres).

Depuis 2014, ce projet a fait l’objet de plusieurs réunions de travail avec la nouvelle équipe municipale et de contacts réguliers avec Pays Montbéliard Agglomération.

Ce projet est participatif, avec la création de l'Association "La ferme du Fort Lachaux-Jan ROSS" composée des communes de l’agglomération du pays de Montbéliard intéressées, d’habitants, de membres du conseil citoyen, d’associations œuvrant dans ce domaine (vergers vivants, TRI de Quingey, apiculteurs…), d’associations à vocation sociale (ADAPEI, Sésame autisme, Centre social) et des organismes de formations (lycées agricole, CFA…).

Cette association a pour mission de construire le projet dont les objectifs sont :

  • Sensibiliser les habitants et éduquer le jeune public à l’environnement et au cheptel fermier.
  • Animations pédagogiques en direction des scolaires et durant les vacances.

Adhérez à l'association :

Particuliers, associations, collectivités, le projet vous intérresse, venez nous rejoindre et adhérez à l'association. Télécharger le bulletin d'adhésion.

 

Animations familiales les fins de semaine

Gérer écologiquement les espaces verts et naturels, l’environnement paysager du site du Fort Lachaux et à terme d’autres espaces de l’agglomération (publics ou privés).

Pose des piquets et du grillage de la ferme du Fort Lachaux

Premiers piquets de la ferme le 27 octobre 2016

L'entreprise éRIGE creuse les premiers trous

Trop facile mais bien le tenir droit.

On consolide et c'est fini !!

L'équipe qui pose le grilage

On tient le bon bout

...dans la brume !

Trop facile !

Attention aux doigts !

Février 2017, ils en pincent toujours !!!

Les élus "maille" le térritoire

Un coup de main trés apprécié de l'association Frat'air

Intégrer au projet des personnes en insertion

Proposer des partenariats avec des organismes de formations agricoles.

A moyen terme, valoriser en circuit cours les productions dérivées.

La ferme d'animation

Il s’agit d’abord de réaliser 2 bâtiments de type agricole sur la plateforme sommitale du site après la démolition et le désamiantage d’un bâtiment détruit par un incendie au printemps 2015. Ces bâtiments seront dédiés à la mise en stalle des animaux et au stockage des fourrages.

D’autres bâtiments plus petits seront installés sur différents points du site (poulailler, abris pour des chèvres) les douves du fort à l’extrémité du site pourront aussi être utilisées comme abris pour les animaux.

Le projet d’éco pastoralisme : Au projet de ferme pédagogique s’adosse un projet d’éco pastoralisme c’est-à-dire l’entretien des espaces verts du fort Lachaux par des moutons et des chèvres. La zone pâture pourrait aller jusqu’à 10 ha y compris les talus du Fort et les taillis appartenant à un privé. Sur ces 10 ha environ 6 ha d’espaces verts sont propriété de la commune et aujourd’hui entretenu par les services technique (nettoyage, tonte).

Le site est fortement fréquenté notamment en période estivale et nécessite donc une présence humaine importante. A titre d’information, la simple tonte des espaces verts représente annuellement 420 heures d’intervention soit un coût de fonctionnement non négligeable pour la commune. La mise en place d’un projet d’éco pastoralisme vise donc 2 objectifs complémentaires la réduction du coût de fonctionnement par entretien mécanique d’une part et d’autre part la mise en œuvre concrète d’un projet de développement durable écologique pouvant y compris se décliner sur d’autres secteurs à enjeux au niveau de l’agglomération. Le principe de l’éco pastoralisme pourra en effet aussi se développer sur d’autres secteurs de la commune et ou de l’agglomération du Pays de Montbéliard.

Le projet comprend la création de deux enclos de pâturages sur le site. Le premier représente un linéaire d’environ 2 420 m, le second 1520 m. Un passage entre les deux enclos est prévu pour un linéaire d’environ 350 m.

Au global, ces enclos permettront le pâturage de 50 moutons soit un ratio de 12 ares/mouton et donc l’entretien de 6 ha.

Sur la base de ce projet, il est prévu une nouvelle rencontre avec PMA pour étudier les modalités de soutien de l’agglomération, soutien logistique et financier.

La commune souhaite être le maitre d’œuvre de ce projet et envisage la création d’une association de gestion de la ferme pédagogique.

La première phase de travaux débutera par les travaux de démolition et de remise à niveau du site qui sont programmés en Avril/mai 2016. Les travaux de construction des abris seront réalisés d’ici la fin d’année 2016 pour une mise en œuvre opérationnelle de la ferme pédagogique et de l’éco pastoralisme au printemps 2017.